LA JEUNE FILLE QUI GRIMPAIT AUX ARBRES

LA JEUNE FILLE QUI GRIMPAIT AUX ARBRES

LIEU : PRADES-LE-LEZ CHAPITEAU PLATEAU SPORTIF, ALLÉE DES PLATANES.


Non ! Tout simplement, non. Quand Marelle décide de prendre le large et de refuser d’obéir aveuglément aux ordres de sa mère, elle choisit la cime des arbres, la canopée, si proche du ciel. Marelle, la petite fille qui porte le nom d’un jeu millénaire et universel, saute à cloche-pied entre la terre et le ciel. Comme si les carrés magiques tracés à la craie s’étaient subitement déployés en trois dimensions. Petite cousine du Baron Perché d’Italo Calvino, où encore du gourou sur la branche de Kiran Desai, ou pourquoi pas , de Peter Pan, Marelle se rebelle, refuse le rôle qui lui est assigné, à elle comme aux autres petites filles : être sage, jolie, obéissante, oublier ses rêves, se plier à une norme qui ne la concerne pas. Seule en scène, Julie Bertho virevolte sur son cerceau aérien. Tête en bas, pieds en haut, elle joue entre ciel et terre, perchée sur les plus hautes branches de son arbre et entourée de ses amis, la Lune et tous les enfants qui ont choisi, comme elle, la liberté.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement